AGIR POUR L'ORGE
Berge

L’accueil du public

Pêche et promenade étant les deux principaux usages des cours d’eau, le Syndicat met en œuvre des aménagements spécifiques pour satisfaire le public : postes et pontons de pêche accessibles aux personnes à mobilité réduite, itinéraires de promenade et de randonnées, tables de pique-niques, bancs, panneaux de situation et signalétique pédagogique.

Mobilier à la disposition du public
-  323 bancs,
-  65 tables,
-  84 passerelles
-  72 panneaux signalétiques,
-  76 barrières,
-  90 poubelles,
-  12 emplacements de pêche dont 4 pontons accessibles aux personnes à mobilité réduite
-   5 sanitaires.

30 agents assurent l’entretien de
- 70 KM de rivière
- 50 KM de promenade
- 282 Ha de prairies et de boisement

Une forte fréquentation

Les parcs des bords de l’Orge et les pistes sont perçus comme des espaces agréables et naturels, favorables à la détente, et bénéficient d’un taux de fréquentation très important ; certains dimanches ensoleillés, les 17 hectares du parc du Perray affichent une fréquentation 63 fois supérieure à celle de la forêt de Sénart pour une même unité de surface. Ils sont en majorité des piétons, suivis par les cyclistes et les coureurs. La plupart sont des usagers réguliers demeurant dans un rayon de 10 km autour des sites.

Une promenade continue de 50 KM

Intégrée au programme de circulations douces du Conseil général de l’Essonne, la promenade de l’Orge serpente dans le fond de vallée sur plus de 50 km. Elle est quasi continue d’Athis-Mons à Arpajon. C’est la voie principale d’attractivité des riverains et des promeneurs, qui profitent des cheminements pour se rapprocher des espaces naturels et de la rivière.

Cette continuité de la promenade demeure un axe prioritaire du Syndicat qui s’applique à améliorer les traversées suivantes :
• la traversée de l’Hôpital de Perray Vaucluse ;
• la rive gauche de l’Orge sur le secteur Kennedy à Savigny-sur-Orge et/ou la rive droite sur le même tronçon de rivière mais côté Morsang-sur-Orge ;
• une partie des traversées d’Athis-Mons, Juvisy, Viry et Arpajon.

- Télécharger le plan de la promenade de la vallée de l’Orge
- Télécharger le plan de la promenade de la Sallemouille

Entretien des sites, des promenades et de leurs accès
Il existe plus de 40 accès à la promenade de l’Orge. Certains sont dotés de places de parking mais leur nombre est volontairement limité pour éviter d’empiéter sur les espaces végétalisés et inciter à l’usage des transports non polluants.
Chaque année, à plusieurs reprises, ces points d’accès à la promenade de l’Orge sont entretenus. Les haies sont taillées de manière à améliorer la visibilité et les arbres élagués lorsque des branches menacent les véhicules en stationnement.
Outre les missions relatives à l’entretien végétalien, les 4 patrouilleurs du Syndicat ont en charge :
• le ramassage, le transport et le stockage hebdomadaire de 100 poubelles de la vallée,
• le ramassage des papiers au sol et des décharges sauvages,
• le nettoyage et l’entretien des 4 blocs sanitaires de la vallée,
• l’élimination des tags et l’enlèvement des cadavres d’animaux.
Le Syndicat s’est doté d’un nouveau matériel permettant d’effacer les tags à l’aide de billes de gomme projetées à haute pression a été testé. Offrant de très bons résultats sur toutes les surfaces, cette machine évite de repeindre les armoires salies (bois, murs meulières, panneaux...).
Tout en travaillant, les patrouilleurs entretiennent le lien avec les riverains. Ces contacts permettent une meilleure prise en compte des préoccupations des usagers et une plus grande réactivité.

Télécharger le plan de gestion
L’entretien des pistes
Le Syndicat possède et entretient un linéaire de 44,5 km de pistes en grave. Il revêt plusieurs aspects : le relevage (taille des arbres longeant ou surplombant la piste), la réfection des pistes (apport de graves et de cailloux sur les pistes) et le soufflage des pistes (enlèvement des feuilles mortes). 3 Km de pistes ont été réhabilités en 2013.

La tonte des bords de pistes
Le bord des pistes est tondu 4 à 5 fois par an sur 1,5 mètre de part et d’autre de la promenade. 34,3 Km sont ainsi tondus 3 à 4 fois par an pour favoriser le passage des promeneurs. Ce travail s’accompagne du détourage du mobilier présent en bord de piste pour le repos des piétons.