SYNDICAT DE L'ORGE
chiffres 03
Réduire les impacts environnementaux de nos activités
Le Syndicat s’applique à réduire ses impacts environnementaux en menant différentes actions

Agir pour réduire les nuisances olfactives
Depuis quelques années, les signalements externes reçus au Syndicat ont orienté les réflexions vers une réduction des nuisances olfactives liées à la gestion de l’assainissement. En effet, les eaux résiduaires, chargées en matières organiques particulaires et dissoutes, en composés azotés, soufrés et phosphorés, peuvent générer des odeurs désagréables. Dès 2010, le Syndicat a ainsi mis en place un système de neutralisation des odeurs au niveau de Savigny-sur-Orge dont l’efficacité se propage en aval à Juvisy-sur-Orge et Athis-Mons.

Gestion des déchets et auto-surveillance des rejets 
La gestion des déchets de chantier en question
Sur les chantiers qu’il entreprend, le Syndicat encadre la gestion des déchets. Dans le cadre de sa politique de réduction des impacts environnementaux induits par ses activités, le Syndicat encadre notamment la gestion des déchets des chantiers internes, des chantiers sous-traités et des usagers de la vallée. Chaque type de déchets fait l’objet d’un suivi quantitatif et d’un suivi de sa filière d’élimination (bordereau de déchets). Les entreprises travaillant pour le compte du Syndicat doivent fournir en fin d’opération un bilan des déchets générés (tonnage, type et devenir des déchets).

Le ramassage des déchets au sol sur la vallée
Grâce aux poubelles avec couvercle, les problèmes de dispersion des déchets (notamment par les oiseaux) ont diminué en 2013. Une recrudescence des dépôts sauvages est toutefois observée. En 2013, l’évacuation des déchets de type encombrants entreposés au dépôt de Brétigny-sur-Orge a été effectuée en mai et septembre : 48,76 tonnes d’encombrants ont été traitées et triées.

Réduction de nos propres impacts sur l’environnement :
• Utilisation systématique de papier 100 % recyclé non blanchi et éco-labellisé.
• Impression des documents de communication sur papier 100 % recyclé, utilisation d’encres végétales par une imprimerie labellisée “Imprim-vert”.
• Politique d’achat éco-responsable : intégration de critères environnementaux dans les marchés d’achat de véhicules, de fournitures de bureau et de bois...
Tri des déchets et suivi des quantités
• Suivi des consommations de carburants, notamment de l’usage du GPL.
• Suppressions des ampoules à incandescence ou halogène et remplacement par des ampoules à économie d’énergie
6 vélos électriques pour le transport des agents du Syndicat


Déchets verts, un bilan positif
Dans le cadre de sa politique de réduction des impacts environnementaux induits par ses activités, le Syndicat encadre la gestion des déchets de chantier


Garantir la santé et la sécurité des collaborateurs

Apporter des réponses aux exigences réglementaires
La définition des actions prioritaires est le résultat de la mise en oeuvre du système de management de la santé et sécurité au travail mené depuis plus de 15 ans conformément au référentiel OHSAS 18001 validé depuis 2003. La mise en œuvre des exigences réglementaires en matière de santé et sécurité au travail est une démarche prioritaire. Elle est alimentée à la fois par la veille réglementaire réalisée en interne mais également par les audits de l’Agent Chargé de la Fonction d’Inspection (ACFI) des règles de conformité, mission confiée au Service Santé Sécurité du CIG Versailles et des audits internes et externes.

Ainsi, le Syndicat veille à répondre aux exigences liées aux documents obligatoires “sécurité” et à leurs mises à jour (document unique d’évaluation des risques, registre sécurité, etc.). La création des fiches de pénibilité a pu être débutée pour les services les plus exposés. En 2013, un recensement des équipements a permis d’élargir le nombre des vérifications périodiques du matériel (équipements de protection, palans) et d’en valider la conformité d’usage.