AGIR POUR L'ORGE
IMGP8343

Limiter le risque et optimiser le fonctionnement des réseaux

Une zone d’expansion des crues sur la plaine du Carouge
Afin de protéger des inondations les secteurs urbanisés situés en aval, le Syndicat de l’Orge envisage la création d’une zone de ralentissement dynamique des crues sur les communes de Brétigny-sur-Orge, Leuville-sur-Orge et Longpont-sur-Orge. Cette proposition d‘aménagement consiste à accroître les volumes de rétention actuellement offerts par les bassins de Leuville et du Carouge. Elle fait suite aux scénarios élaborés dans le cadre d’une étude de faisabilité.

Vers un zonage d’assainissement pour les eaux pluviales
Dans le cadre du contrat de bassin “Agir pour l’Orge !”, le Syndicat a inscrit dans son programme d’actions la réalisation d’un zonage d’assainissement des eaux pluviales sur l’ensemble de son territoire. Étendu sur 207 km2, le territoire du Syndicat est régulièrement confronté à des débordements des réseaux d’eaux pluviales ainsi qu’à des pollutions chroniques du milieu récepteur. Le Syndicat a défini des règles de gestion à la source du ruissellement, le “zéro rejet”, qui s’appliquent aux zones à urbaniser.

Elles ont été adoptées par la plupart des collectivités adhérentes. Toutefois, dans le cadre du conseil aux aménageurs, le Syndicat ne disposait pas d’une hiérarchisation des enjeux entre les sous-bassins versants. Il a donc réalisé un état des lieux et un diagnostic sur l’ensemble du territoire.

Des mesures de débits et de qualité ont été effectuées afin de :
• qualifier le fonctionnement hydraulique du bassin versant et des unités hydrographiques cohérentes qui le composent,
• localiser et quantifier les principaux apports de pollution par le ruissellement urbain,
• qualifier les contraintes locales (risques géologiques, hydrogéologiques).

Télécharger le règlement Assainissement


Garantir une urbanisation “durable”

Permis de construire et conseil aux aménageurs
Le Syndicat de l’Orge donne un avis sur les permis de construire afin :
• d’appliquer la Participation pour le Financement à l’Assainissement Collectif (part communale et/ou syndicale), dite PFAC,
• de s’assurer du respect des prescriptions du Règlement d’assainissement et notamment de la règle du “zéro rejet” en matière de gestion des eaux pluviales,
• de promouvoir les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales,
• d’alerter en cas de projet situé en risque inondation,
• d’informer sur le risque inondation et des droits et devoirs des riverains d’un cours d’eau.

En 2013, le Syndicat a délibéré pour une modification de son article 16.2 du règlement d’assainissement relatif aux eaux de parking remplaçant le recours aux séparateurs d’hydrocarbures par des techniques de dépollution à ciel ouvert dès 4 places de parkings extérieurs.

Télécharger le règlement Assainissement